Les pèlerinages diocésains liégeois


Poster un commentaire

Pèlerinage au Rwanda, novembre 2019 : plus d’infos !

Enclavé au cœur de l’Afrique de l’Est et dans la région des Grands Lacs, le Rwanda occupe une place centrale dans l’organisation des pays africains. « Pays des mille collines », il déploie ses nombreux atouts aux visiteurs séduits par la beauté des paysages et des parcs, la succession des collines, l’étendue des panoramas, les couchers de soleil, ’accueil de la population, le développement des villes…

Certes, ce pays a connu une des plus grandes tragédies du 20e s. mais il veut aujourd’hui aller de l’avant et prendre sa place dans le 21e s. Nous avons un bout d’histoire en commun avec le pays et beaucoup de nos compatriotes y ont vécu. Des liens forts subsistent encore.

Aussi nous proposerons comme premier axe de découvrir le pays, son histoire, sa géographie, ses traditions en visitant le musée d’histoire ancienne à Nyanza (palais royal, maison du roi, vaches royales) et le musée ethnologique de Butare, en rencontrant la population, en écoutant des récits de vie et en se rendant au mémorial du génocide à Kigali et au lieu de l’assassinat des dix paras belges. Nous goûterons et apprécierons largement la sérénité et le calme du lac Kivu en bordure duquel nous dormirons et le parc de l’Akagera où nous nous poserons pour y admirer les animaux sauvages.

Mais un tel voyage nous permettra aussi de faire une expérience de rencontre et de visitation à l’Eglise locale et particulièrement dans les diocèses de Butare et Nyundo qui ont entretenu des liens avec les diocèses de Namur et Liège. L’Eglise du Rwanda vient de fêter son centième anniversaire : nous nous rendrons à Save où a été créée la première paroisse.

Nous serons accueillis au Collège du Christ-Roi à Nyanza fondé par le diocèse de Liège en 1956 et au sanctuaire marial de Banneux à Nyundo. Nous partagerons des célébrations avec des Communautés locales et nous nous rendrons au Sanctuaire marial de Kibeho où la Vierge est apparue en 1981 : grand lieu de pèlerinage où la population vient puiser confiance et réconfort.

Enfin, nous aurons l’occasion de découvrir le dynamisme de ce pays en matière de solidarité, de réconciliation, de partage, d’accueil et d’aide aux plus précarisés tels que les orphelins, les personnes âgées, les malades : la rencontre avec le père Simons de l’orphelinat de Cyotamakaru, Gatagara, lieu d’accueil pour les personnes handicapées à l’initiative de l’abbé Fraipont, l’accueil des personnes âgées par les sœurs de Abizeramariya à Ngoma-Butare ou encore Rugamba, l’accueil des enfants de la rue à Kigali… Nous serons aussi les témoins privilégiés des effets sur l’agriculture locale de l’aide financière apportée par les Pèlerinages namurois en vue de compenser les gaz à effet de serre.

Voici l’aventure que nous vous proposons et qui restera inoubliable tant pour la splendeur des régions traversées que pour l’accueil sympathique des Rwandais, peuple très attachant.

Animation : MM. les abbés Baudouin Charpentier et Daniel Nsabimana, du diocèse de Liège.

Pour en savoir plus… téléchargez le document de présentation.

Toutes les informations sont également disponibles sur le site des Pèlerinages namurois.


Poster un commentaire

L’an prochain à Jérusalem : allons prier sur la tombe (restaurée) du Christ !

Alors que l’édifice actuel du tombeau du Christ, reconstruit en 1808, menaçait de s’écrouler, un chantier important a débuté en 2016 et s’est achevé à l’approche des fêtes de Pâques 2017.

L’accord pour la restauration avait été trouvé par les trois Églises gardiennes du lieu saint soit les Grecs orthodoxes, les Franciscains catholiques et les Arméniens orthodoxes. Cet accord avait dû être négocié car le statu quo, qui gouverne la vie des communautés, prévoit que toute décision soit prise à l’unanimité.

Il a fallu couvrir l’édicule d’échafaudages avec des tentures pour permettre aux équipes d’ingénieurs, d’architectes, de restaurateurs et d’ouvriers palestiniens de travailler en permanence le jour et la nuit. Les pierres de façade ont été démontées pour être nettoyées, les fresques repeintes.

Un fait marquant pendant les travaux a été l’ouverture du tombeau de Jésus en octobre dernier. Les scientifiques ont alors tiré deux plaques de marbre sous lesquelles se trouve la pierre originelle où aurait été déposé le corps de Jésus après sa crucifixion.

Les travaux ont couté 3,5 millions d’euros reçus de bienfaiteurs généreux des trois Églises et des fonds plus originaux, tels la compagnie aérienne grecque Aegan Airlines et le roi Abdallah II de Jordanie.

Le Vatican vient d’annoncer qu’il contribuera à la seconde phase des travaux à hauteur de 500.000 dollars car il faut encore restaurer le dallage autour de l’édicule.

Il ne nous reste plus qu’à aller constater sur place !

Prochain pèlerinage diocésain en Terre Sainte

du 9 au 19 avril 2018

Accompagnateurs spirituels

  • Abbés Alphonse Borras, Baudouin Charpentier, José Gierkens

Programme

  • Désert du Néguev, Qumran, Mer Morte, Massada, lac de Tibériade, Nazareth, Mont des Béatitudes, Jérusalem, Bethléem.
  • Rencontre de témoins locaux, visite de projets.

Renseignements : Abbé Baudouin Charpentier evangile.vie@evechedeliege.be

Inscriptions à partir du 1er septembre 2017 auprès de notre agence de voyages partenaire :

Bonne fête de Pâques !

Abbé Baudouin Charpentier

P.S. Merci au journal La Croix pour la photo illustrant cet article, prise lors de la cérémonie marquant la fin de la restauration de l’édicule du tombeau du Christ, dans la basilique du Saint-Sépulcre à Jérusalem.